vendredi 13 décembre 2013

Paul Rocheil

Il y a quelques semaines, j’ai présenté deux œuvres de Paul Rocheil. Comme je n’ai pas encore publié la notice que je lui ai consacrée dans la refonte du Dictionnaires des peintres et sculpteurs de Provence Alpes Côte d’Azur, je m’exécute aujourd’hui :
 

Paul Rocheil, Francis Siffredi, bas-relief, marbre
Cimetière Saint-Pierre, 10e arrondissement 

Rocheil Paul (Marseille, 1880 – Marseille, 1962), sculpteur
Élève d’Émile Aldebert à l’École des Beaux-Arts de Marseille, il expose au Salon des Artistes Marseillais, devenu par la suite Salon des Artistes de Provence, de 1919 (Le Mineur, bas-relief) à 1928. Il fréquente au Salon des Artistes Français à partir de 1923 : Vieux fumeur (buste marbre, 1925), Douleur (statue plâtre, 1935). Il y obtient des mentions honorables en 1924 (Le Petit pêcheur et Buste de femme) et en 1933 (Sous le parvis, statue plâtre) et une médaille de bronze en 1951. Par ailleurs, il figure au Salon des Indépendants (1935-1937). Il réalise plusieurs monuments aux morts : ceux de Saint-Barnabé et de Saint-Julien à Marseille, ceux de Martigues et de Cuges-les-Pins. Il est encore l’auteur d’un projet de Monument à Frédéric Mistral (1931) dont le buste est exposé à la Societat d’Art Occitan en 1935. Enfin, il portraiture les présidents de la République Paul Doumer (buste marbre, 1932) et René Coty (buste marbre, 1953).

dimanche 1 décembre 2013

Charlemagne-Émile de Maupas (atelier Jules Cantini sculpteur)

Atelier Jules Cantini, Charlemagne-Émile de Maupas
Médaillon, marbre, linteau de cheminée, 1865
Préfecture des Bouches-du-Rhône, 6e arrondissement

Mardi 3 décembre, je participe à une journée d’étude organisée par les Archives nationales sur leur site de Pierrefitte-sur-Seine consacrée à Charlemagne-Émile de Maupas (1818-1888) dont le nom reste attaché au coup d’État de Louis-Napoléon Bonaparte le 22 décembre 1851. Ce personnage est également le commanditaire de la préfecture des Bouches-du-Rhône.
Je vous livre le programme de la journée. Pour plus d’informations, il convient de cliquer sur le lien suivant http://calenda.org/264901

Charlemagne-Émile de Maupas,
un préfet en politique,
de la Monarchie de Juillet au Second Empire

9h00-   Accueil des participants.
9h10-   Ouverture de la journée. Agnès Magnien, directrice des Archives nationales
Présentation de la journée d’étude par Emmanuel Rousseau, directeur des fonds (Archives nationales) et Jacques-Olivier Boudon, professeur à l’université de Paris IV-Sorbonne et directeur du Centre de recherches en histoire du XIXe siècle

Matin (9h25-12h40)
9h25-   Première session : L’homme privé et public, ses réseaux
Présidence : Jacques-Olivier Boudon
9h35-   Les archives Maupas, par Éric Landgraf, Département des archives privées, Archives nationales avec la participation de Claude Vigoureux, directeur de l’action culturelle de la Ville de Meudon, et Roger d'Amécourt, arrière-petit-fils de Maupas
10h00- Les activités de Maupas à travers les fonds ministériels : un paradoxe archivistique ?, par Anne Leblay et Nicole Brondel, Département de la Justice et de l’Intérieur, Archives nationales
10h25- Capital familial et réseaux politiques de Charlemagne-Émile de Maupas, par Alexandre Niess, chercheur associé aux universités d'Orléans et de Reims
10h50- Discussion. Débat

11h00- Deuxième session : L’ascension de Maupas : de la préfecture au coup d’État
Présidence : Jean-Claude Yon, professeur à l’université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines
11h10- Table ronde - Maupas et le métier de préfet, par Jean-Pierre Defrance, chef du département de la formation au ministère de la Culture, Pierre Karila-Cohen, maître de conférences à l’université de Rennes II et à l’Institut universitaire de France, avec les témoignages de Marc-René Bayle, préfet, inspecteur général de l’administration en service extraordinaire, docteur en histoire, et de Pierre-André Peyvel, préfet honoraire, agrégé et docteur en histoire
12h00- Maupas et le policier du 2 Décembre, par Claude Vigoureux, directeur de l’action culturelle de la ville de Meudon et docteur en histoire de l’École pratique des hautes études
12h30- Débat
12h40- Pause déjeuner

Après midi (14h15-17h00)
14h15- Troisième session : Une carrière sous le Second Empire
Présidence : Pierre-André Peyvel préfet honoraire, agrégé et docteur en histoire
14h25- Le ministère de la Police générale, par Arnaud Houte maître de conférences à l’université de Paris-Sorbonne
14h50- Maupas diplomate : l'intermède napolitain (juin 1853-mars 1854), Frantz Laurent, professeur d’histoire-géographie au lycée Georges-Dumézil de Vernon et doctorant à l’université de Paris-Sorbonne
15h15- Le grand œuvre architectural de Maupas : la préfecture des Bouches-du-Rhône, par Laurent Noet, docteur en histoire de l'art
15h40- Débat
15h55- Maupas et la surveillance des théâtres, par Jean-Claude Yon, professeur à l’université de Versailles–Saint-Quentin-en-Yvelines
15h20- Le sénateur : activité parlementaire, rôle, contribution à la vie parlementaire, par Éric Anceau, maître de conférences à l’université de Paris-Sorbonne et à Science-Po (Paris)
16h45- Conclusion et débat, par Isabelle Aristide, responsable du Département des archives privées, Jacques Olivier Boudon et Éric Anceau