mercredi 28 mai 2014

Fontaines de Marseille : un article dans "La Marseillaise"

Je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à mon blog à l’heure actuelle. Aussi vais-je à la facilité : je vous communique l’article que le journaliste David Coquille a publié dans La Marseillaise, le 18 mai dernier, sur la publication du guide historique des Fontaines de Marseille.
 


vendredi 16 mai 2014

Les Italiens de Marseille pendant la guerre 14-18

Lorsque la guerre éclate à l’été 1914, l’Italie reste neutre dans un premier temps. Marseille qui compte de nombreux immigrés italiens dans sa population profite de leur présence pour remplacer les jeunes gens partis au front et faire tourner son économie. Les choses changent le 26 mai 1915 lorsque l’Italie entre en guerre aux côté de la France et de l’Angleterre. La main d’œuvre d’origine transalpine est à son tour mobilisée.

Anonyme, Martial Meniante, statue marbre, vers 1920
Cimetière de Saint-Louis, 15e arrondissement

C’est le cas de Martial Meniante. Ses parents – Gabriel et Marie – viennent de Biella, dans le Piémont ; ils sont tous deux journaliers quand Marie accouche le 2 juillet 1895, dans leur appartement du bd Saint-Raymond, dans le quartier des Crottes, du petit garçon. Martial incorpore les troupes du roi Victor-Emmanuel III et trouve la mort sur le champ de bataille en 1917. Il est inhumé dans le cimetière de Saint-Louis. Ses parents commandent alors une statue en pied du jeune héros : il se tient debout, dans son uniforme, devant le drapeau de son régiment.

Paul Gondard, Monument aux soldats italiens morts pour la France
Maquette, plâtre, 1923 (erreur de date sur la légende)
Archives municipales de Marseille, 95 ii 5

Après la guerre, un comité franco-italien se crée à Marseille pour l’érection d’un monument glorifiant les soldats italiens morts pour la France. La maquette est réalisée par le sculpteur Paul Gondard (1884-1953). Une souscription est lancée au mois de mai 1923 ; le projet avorte cependant, faute de moyens suffisants à son exécution.