jeudi 1 décembre 2016

Jean-Baptiste Dellepiane

La fondation Regards de Provence est assurément le musée qui offre aux Marseillais la programmation la plus riche et la plus intéressante. Elle le prouve encore avec sa nouvelle exposition qui, du 7 octobre 2016 au 23 avril 2017, met à l’honneur le peintre et affichiste David Dellepiane (Gênes, 1866 – Marseille, 1932).

Affiche de l’exposition Dellepiane – arts et modernité

Je me souviens bien de l’exposition consacrée à ce peintre qui s’était tenue au palais de la Bourse en 1999 ; eh bien, l’exposition de Regards de Provence évite la simple redite. Mieux ! Elle m’a fait découvrir un sculpteur que je ne connaissais pas : Jean-Baptiste Dellepiane (Gênes, 1864 – Marseille, ?), frère de David.
Les deux garçons sont les fils de Vittorio Dellepiane, un ébéniste d’art réalisant de la sculpture sur bois pour orner les navires. Jean-Baptiste suit la voie paternelle et devient sculpteur sur bois dans l’atelier de l’ébéniste de marine Chabrol. Durant l’Entre-deux-guerres, il produit des pièces d’art, mais – à ma connaissance – ne participe à aucune exposition artistique locale ou nationale. Les sculptures exposées appartiennent à la famille de l’artiste.

Jean-Baptiste Dellepiane, David Dellepiane, buste en bois, 1933

Jean-Baptiste Dellepiane, Dolce riposo, statuette en bois, 1921

Jean-Baptiste Dellepiane, Moine en prière, statuette en bois, 1929

Aucun commentaire: